« On ne se marie pas pour soi, quoi qu’on dise ; on se marie autant ou plus pour sa postérité, pour sa famille » (Michel Eyquem de Montaigne, Livre III, Ch.4). Telle était la pensée de Montaigne au sujet du mariage. Plus encore, ce dernier disait « La plus utile et honorable science et occupation à une femme, c’est la science du ménage ». (Livre II, Ch.9)

« Montaigne et les femmes » est un sujet incontournable lorsque l’on parle du philosophe. Ce dernier avait des rapports plus ou moins compliqués selon les femmes qu’il abordait.

Il ne faut pas omettre que l’égalité des hommes et des femmes n’existait pas à l’époque de l’écrivain. Il se considérait d’ailleurs comme fervent du sexe faible. Certes il admirait les femmes et leurs valeurs, mais toujours inférieures à l’homme. C’est d’ailleurs sa fille d’Alliance, Marie de Gournay, qui sortira de l’ombre avec son œuvre « L’égalité homme-femmes », écrit en 1622 et qui fera polémique autour d’elle.